Mon grand-père a habité sur ce lieu avant la guerre. Puis, mon père a repris l’entreprise de travaux agricoles. J’ai choisi de me déposséder de cette ferme en faisant une donation à Terre de Liens. Je me sens libérée de sa responsabilité car je pense qu’elle est entre de bonnes mains.