Moins on salit l’eau, moins on la nettoie, moins ça coûte à la société. En 2013, l’agence de l’eau a sollicité Terre de Liens pour acheter des terres situées sur une zone de captage de l’eau potable. On voulait y éviter l’implantation d’une agriculture conventionnelle et donc conforter mon système de production bio avec le maintien de prairies sur la zone. Je préserve l’eau qui s’y trouve car les prairies ne reçoivent pas de pesticides. Terre de Liens, c’est vraiment la seule structure qui permette de transmettre une exploitation en bio et d’éviter un retour au conventionnel.